CORIS BANK - Actualités

Coris Bank s'allie au français TagPay pour son offre digitale

Coris Bank


Selon les informations de Jeune Afrique Business+, le patron du numéro un de la place financière de Ouagadougou a conclu une convention avec la société française TagPay pour lui fournir une plateforme pour le déploiement de sa banque digitale. - https://www.jeuneafriquebusinessplus.com/article/550557/ Coris Bank s'allie au français TagPay pour son offre digitale.

Selon les informations de Jeune Afrique Business+, le patron du numéro un de la place financière de Ouagadougou a conclu une convention avec la société française TagPay pour lui fournir une plateforme pour le déploiement de sa banque digitale.

La bataille de la mobile banking promet de faire rage au Burkina. Après la Banque de l’Habitat du Burkina Faso, entrée récemment dans le giron du roi du BTP burkinabè Mahamoudou Bonkoungou (groupe Ebomaf) qui s’est associée à l’opérateur français Orange pour son offre numérique et Weli Bank du français Société générale, c’est au tour de la banque contrôlée par l’homme d’affaires Idrissa Nassa d’entrer dans la danse.

“Nous nous félicitons de cette convention de partenariat stratégique avec la Fine Tech TagPay, une société de technologie qui dispose d’une plate forme de monnaie électronique pour nous permettre d’offrir des services de mobile banking”, a déclaré Diakarya Ouattara, directeur général de Coris Bank International-Burkina.

Fidèle compagnon de l’emblématique fondateur du groupe financier burkinabè aujourd’hui présent en Côte d’Ivoire, au Bénin, au Mali, au Togo et au Sénégal, le banquier avait annoncé dès sa prise de fonction l’an dernier son intention de miser sur l’innovation. Dénommé Coris Money, le projet digital fournit des applications permettant aux usagers de réaliser des opérations bancaires sur un smartphone. “Nous allons lancer Coris Money en mai prochain. Ce dispositif sans compte bancaire va contribuer fortement à la bancarisation ( moins de 10% actuellement) et permettre de collecter l’épargne pour participer au financement de l’économie.

Cette solution digitale est conçue pour favoriser l’extension de notre réseau partout au Burkina en rapprochant les services financiers des populations”, explique le manager. Contacté par Jeune Afrique Business+, le patron de TagPay, Yves Eonnet a indiqué que la plateforme permet de gérer un système bancaire complet. “Coris Bank a acheté notre plateforme pour avoir accès à une banque digitale”, avance-t-il. Grâce à cette technologie, Coris Bank International pourra opérer sans agences dans des régions reculées via un réseau d’agents. A partir d’un simple téléphone, on peut grâce à notre technologie réaliser des transferts d’argent, effectuer des paiements de facture. On peut recevoir son salaire ou un prêt bancaire ou encore faire de l’épargne “, assure Yves Eonnet.

Coris Money prévoit également une offre de mobile cash pour permettre aux utilisateurs de régler leur achat dans les supermarchés comme Marina Market. Ces divers services seront toutefois mis en place progressivement par Coris Bank.

Fondée en 2008 sur les cendres de la Financière du Burkina, un établissement de crédit d’alors en pleine difficulté, CBI a connu un développement rapide aussi bien au Burkina, son principal marché (+20% des parts) qu’en Afrique de l’Ouest. Ragaillardie par une croissance domestique soutenue sur la période 2008-2013 qui a vu le total bilan passer de 237 milliards de F CFA en 2010 à plus de 885 milliards de F CFA (1,35 milliard €) en 2016, la banque a poursuivi une expansion régionale, après avoir échoué à mettre le pied au Niger via le rachat de BIA.

En dix ans, la banque indique avoir apporté plus de 2 000 milliards de F CFA dans le financement de l’économie burkinabè. En basant sa stratégie sur les PME pour lesquelles, elle consacre plus de 60 % de ses actifs, elle a révolutionné le secteur bancaire par la souplesse et la rapidité dans l’octroi de ses concours.”Nous allons continuer à pérenniser ces acquis afin que Coris soit un instrument de financement de l’économie et booste le développement des entreprises”, insiste M Ouattara.

Au 31 décembre dernier, CBI a franchi la barre des 1 130 milliards de F CFA de total bilan contre 885 milliards engrangés un an plutôt (+32% sur un an) confortant ainsi sa place de première banque du pays devant la filiale du marocain BMCE, Bank of Africa (757 milliards de total de bilan +6% sur un an) et le panafricain Ecobank.

CORIS BANK INTERNATIONAL